[Avis] A.O.T 2 Switch: Un bain de sang dans la poche

2018031223193700-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

Nombreux sont les mangas et animés qui font leur apparition sur nos systèmes de jeux. One Piece, Dragon Ball, Naruto, bref ces adaptations sont innombrables, souvent convaincantes, et permettent toujours de nous évader dans ces univers que l’on aime tant. Depuis juin 2013, la France connaît un nouveau phénomène: L’Attaque des Titans (A.O.T étant l’abréviation du titre anglophone Attack on Titans). Jusqu’ici, je ne m’étais jamais essayé à l’oeuvre d’Hajime Isayama quelque soit les supports proposés. Malgré certaines réticences, il faut un début à tout, ma soif d’un tant soit peu de culture a été plus forte, j’ai donc décidé de me fier à l’avis général concernant la qualité de cette nouvelle référence dessinée.

Quelques jours avant sa sortie, ce fut une nouvelle fois Noël avant l’heure avec l’arrivée de la version Switch dont je vais vous parler aujourd’hui. Merci à Koch Media France pour tout. Je ne m’attendais pas à une nouvelle découverte aussi surprenante.

1. Au delà des murs

Faisons un point sur la chronologie d’A.O.T 2. Si vous êtes comme moi un nouvel arrivant dans cet univers, vous serez heureux d’apprendre que cet épisode regroupe les 2 premières saisons de l’animé. N’ayez donc aucune crainte quant à la compréhension de l’histoire, vous n’en louperez pas une miette, du moins, l’essentiel doit y être.

2018031814031200-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

Mettons un contexte à l’histoire d’Attack on Titans, bien évidemment sans spoilers, pour vous laisser tout le plaisir de suivre cet épopée titanesque. Durant le huitième siècle, l’humanité est menacée par l’attaque d’ennemis terrifiants: les Titans. De tailles gargantuesques, ces humanoïdes en chair mangeurs d’Homme ne trépassent devant rien, ayant la peau incroyablement dure et leur unique point faible étant inatteignable sans un équipement adapté ne laisse que peu de solutions pour en venir à bout ou au moins tenter de s’en protéger. C’est alors que furent bâtis 3 murs circulaires assez hauts pour les freiner et protéger les quelques populations restantes. Mais nous étions loin d’imaginer la puissance de ces êtres démesurés. Que se cache derrière le mystère de l’apparition des titans? Et si certains Hommes étaient dotés d’un pouvoir inimaginable?

Tout au long de cette bataille, nous sommes plongés au cœur de la Brigade d’Exploration, une unité de soldats d’élite prêts à risquer leur vie pour repousser l’attaque des titans, dans laquelle nous rencontrerons les personnages les plus importants du manga. Première grosse surprise de la part du nouveau titan des Shonen: il est indéniable que l’histoire qui gravite autour de ces géants se pose. L’originalité de son univers, la personnalité de ses personnages, plus les heures passaient, plus les révélations tombaient et plus je restais inlassablement captivée. Chaque nouveau chapitre soulève de nouvelles questions, permettant à l’intrigue de gagner en intensité. En tout cas, la découverte de l’Attaque des Titans par le jeu est validée.

2018031814070400-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

Côté contenu, Omega Force n’a pas fait dans la demie mesure non plus. Le mode histoire se termine en une vingtaine d’heures sans compter les nombreuses quêtes d’explorations permettant d’accumuler points d’expériences et matériaux de fabrication. Une durée de vie plutôt honorable. Mais A.O.T 2 ne s’arrête pas là. Le menu principal propose également un mode Bonus mêlant quêtes d’explorations en solo, ou jouables en coop en ligne, et quêtes compétitives contre d’autres joueurs. Une fois l’histoire terminée, un nouveau mode viendra s’ajouter aux options, le mode Géhenne, qui revoit et corrige l’histoire avec une difficulté accrue qui ravira les amoureux de défis.

Le titre nous donne de bien nombreuses raisons d’y revenir, et ne manque pas de jouer de son pouvoir addictif.

2. Un peu gloutons les bestiaux

Dans un style graphique en cel-shading, une habitude dans les adaptations de mangas, A.O.T 2 et sa technique peuvent diviser. Dans son ensemble, la version Switch peut avoir beaucoup de choses à se reprocher. A.O.T 2 ne fera pas partie des modèles techniques pour la petite console. Des environnements un peu vides, des textures parfois baveuses, quelques chutes de framerate, une distance d’affichage un peu à la ramasse, en plus d’êtres carnivores, les Titans se montrent également très gourmands en ressources. On peut énumérer tout un tas de défauts techniques, il n’en reste pas moins appréciable et agréable. Dans les grandes lignes, le support de Nintendo n’est pas totalement maîtrisé, c’est un fait, mais on peut tout aussi bien donner une liste de qualités qui nous font oublier tout le reste.

2018031818235600-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

J’ai particulièrement adoré les cinématiques, de toute beauté, et surtout ultra immersives grâce à leurs mises en scène typiquement anime-like et avec une vue FPS qui nous plonge directement dans le feu de l’action. Ne prenons pas à la légère le petit PEGI 18 qui arbore le coin gauche de notre jolie boîte. L’Attaque des Titans est violent et peut ne pas convenir à des âmes innocentes. Dans cet immense défouloir contre les titans, ce sont des litres et des litres de sang qui seront versés. Histoire d’atténuer un peu ce déversement rougeâtre, l’option peut être désactivée au détriment de l’immersion et de l’aspect «jouissif» de l’aventure.

2018031223523600-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

Si aujourd’hui je peut affirmer d’adhérer totalement à ce que nous propose A.O.T. 2 et par la force des choses l’oeuvre originale, ma réticence quant à un point particulier continue d’opérer: les titans, et plus précisément, leur design. Des corps disproportionnés en chair et en nerfs, des visages difformes, des expressions à la limite de l’absurde, j’avoue ne pas être adepte de cet élan d’imagination. Bien évidemment, ceci est totalement subjectif et ne touche en rien la qualité des œuvres, mais il fallait que je parle de cet aspect un peu délicat.

2018031917565100-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

3. Un joli mélange de saveurs

Manette en main, et dans mon cas joy-cons, c’est une véritable explosion de multiples gameplay qui savent nous scotcher. Dans une approche basique, on se retrouve dans un beat’em all pur et dur. Les missions sont simples: éradiquer ces monstres titanesques en approche qui menacent la vie quotidienne des habitants. Mais derrière cette effusion de sang se cache un bien joli RPG.

Et A.O.T 2 n’est pas avare en surprises. Derrière l’adaptation de l’animé qui vous fera bien évidemment rencontrer ses personnages, il y a notre homme, notre personnage, qui sera le fruit de notre imagination. Et oui, nous contrôlons un personnage totalement indépendant de l’oeuvre originale, créé par nos soins. Immersion un jour, immersion toujours, notre héros se fondera parfaitement dans la foule et ne sera pas un simple figurant. D’ailleurs, la narration permet de cerner avec une grande simplicité quels personnages sont au cœur de la bataille.

2018031915584800-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70

Ajoutez à cela montée de niveaux, points de compétences, fabrication et amélioration d’armes, prise de puissance, bref tout y est pour se mettre dans la peau d’un soldat de la Brigade d’exploration à la sauce Attack on Titans. Dans ce qui semble être le plus simple du monde, Omega Force a su y mettre une petite touche personnelle que j’ai trouvé très aboutie. Fraternité oblige, nos frères d’armes ne seront pas de simple PNJ volants dans les airs. Le système d’amitié, vous demandant de choisir vos affinités avec chaque personnage, vous permettra de débloquer des compétences améliorant votre expérience en combat. Ajoutez à cela une micro coop avec l’IA simple mais efficace. Comme on dit souvent, l’union fait la force.

En ligne de mire de cet Attack On Titans 2, un système de combat étonnant. Ne connaissant absolument pas l’univers du manga jusqu’à maintenant, j’étais loin d’imaginer ce qui m’attendait. Équipement tridimensionnel fixé à la ceinture, épées tranchantes en mains, c’est parti pour découper du titan. Mais la maîtrise du titre ne sera pas simple comme bonjour. Dans un premier temps, l’équipement tridimensionnel vous demande un certain temps d’adaptation. Virevoltant dans les airs pour affaiblir vos ennemis par démembrement et atteindre leur unique point faible pour les réduire au silence, il faut apprendre à se placer, prendre de la vitesse et frapper. Un timing très précis est de rigueur si vous ne souhaitez pas finir dévoré dans d’atroces souffrances.

2018031917510200-5DB3EA7E116411535A28BB4F6438DA70.jpg

Me voilà séduite par cette expérience vidéo ludique de l’Attaques des Titans. Si la version Switch connaît quelques défauts techniques, la prise en main et l’univers nous les font vite oublier, et puis…la Switch et son mode portable, l’incroyable massacre est à portée de main dans votre poche, où que vous voulez, quand vous voulez. À l’image de ce que fait habituellement Omega Force, cette adaptation du célèbre animé aura l’effet d’une drogue et on en redemande encore. Pour moi ce fut une belle révélation et un réel coup de cœur. Le jeu est-il aussi fidèle à l’animé qu’il le prétend? Je n’ai pas la réponse, mais ce que je peux vous dire c’est que le jeu, lui, est excellent!

Une petite galerie de captures maison, ça vous tente? Garantie sans spoilers!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

6 réflexions sur “[Avis] A.O.T 2 Switch: Un bain de sang dans la poche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s