[Premières Impressions] Samsung Galaxy S8/S8+: une merveille de technologie

C’est aujourd’hui que sort le tout dernier smartphone de la gamme S de chez Samsung: le Galaxy S8 et sa dénomination Plus. L’histoire de cet article sera bien moins glamour que chez d’autres confrères et consœurs blogueurs: pas d’invitation spéciale par Samsung pour tester leur nouvelle bête de course, non, pour moi c’est Samsung qui s’est invité dans ma modeste petite ville sudiste, dans notre petit rayon multimédia d’hypermarché. Contre toute attente, j’ai eu la chance de pouvoir le survoler sur mon lieu de travail. Une belle surprise qui a captivé la geek que je suis. Je tiens d’avance à m’excuser pour les photos présentes dans ce billet, ce jour là, l’apocalypse était passée sur nos bureaux de conseillers de vente.

Allez, je reprend mes nombreuses notes prises sur le tas pour vous présenter au mieux celui qui deviendra le plus grand concurrent de la marque à la pomme a moitié mangée.

1. Adieu gamme Edge

Depuis le S6, la marque avait inventé la gamme Edge, plus haute que la S basique, plus puissante et surtout avec de magnifiques écrans incurvés made in Samsung. Aujourd’hui, avec le Galaxy S8, oubliez la, puisque leur dernier bébé est Edge de base sans en porter le nom.

IMG_20170405_134155.jpg

Je n’ai jamais été une grande admiratrice de Samsung, c’est un fait, et pourtant j’ai toujours eu un faible pour leurs Edge et leurs écrans incurvés et grâce au Galaxy S8, le concept a été légèrement revu et corrigé. Adieu le bouton mécanique au bas du smartphone, et dites bonjour au tout tactile grâce à la technologie Infinity Display, affichage infini pour les non anglophones, qui permet à l’écran de recouvrir (j’ai un doute sur le chiffre exacte) près de 90% du téléphone permettant donc au S8 classique d’adopter une surface de 5,8″ et au S8+ 6,2″ les propulsant au rang de plus grands écrans sur des téléphones à ce jour.

Pour ce qui est de la résolution, les deux modèles embarquent du QuadHD+. « Du 4K en somme », et bien non pas tout à fait puisqu’il ne s’agit en fait que de 2960×1440 pixels. Mais Samsung va encore plus loin en intégrant une compatibilité HDR autre que pour son appareil photo. Il est donc temps de pouvoir profiter de vidéos en HDR disponibles sur les différents sites spécialisés.

IMG_20170405_135242.jpg

J’ai été impressionnée par la qualité des écrans. Des merveilles hautes en couleurs et en définition. Les écrans Retina de chez Apple ont de quoi se faire du souci.

2. Une bête de course

Parlons maintenant puissance. Les Galaxy S8 ce sont un peu des voitures de courses prêtes à braver tous les circuits. Ils embarquent tous deux un processeur octocore, ou du moins deux quadcore cadencés à 2,3 et 1,7GHz ainsi que 4Go de mémoire vive (RAM) et une puce graphique Mali-G71 (je ne sais absolument pas ce que c’est mais apparemment c’est énorme).

En d’autres termes, cette nouvelle gamme S rétame tout ce qui pouvait se faire dans le monde magique de la téléphonie mobile.

IMG_20170405_135223.jpg

Petit détail sympathique pour ceux qui souhaitent économiser ce condensé de puissance, à l’image d’un ordinateur, le Samsung Galaxy S8 vous donne la possibilité de régler ses performances en fonction de votre utilisation, les joueurs mobiles abuseront du mode jeux pour libérer tout ce qu’il a dans le sac.

Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de lancer de jeux ou d’applications gourmandes mais il faut dire que ça tourne plutôt bien, c’est très fluide et réactif.

3. Sécurité

Outre les codes de sécurité et autres schémas, cette nouvelle gamme S propose diverses possibilités de sécuriser ses données des éventuels curieux de votre entourage. La reconnaissance d’empreintes est toujours d’actualité mais le constructeur coréen a vu les choses en grand en incluant également la reconnaissance faciale (qui présente déjà « quelques failles ») ainsi que la reconnaissance d’iris. Le représentant et formateur d’un jour, avait pris la peine de configurer ses iris pour nous faire essayer la fiabilité de cette nouvelle technologie. Effectivement, aucun d’entre nous n’a réussi à déverrouiller le téléphone, il ne valait mieux pas qu’il se mette en veille si je voulais l’explorer au risque de devoir arracher un œil à notre hôte.

4. Autres caractéristiques

Je vais éviter de vous faire un topo sur chaque caractéristique de ces deux monstres, la suite sera donc un peu plus brève. En terme de stockage, Samsung nous propose, que ce soit pour l’un ou pour l’autre, une mémoire de 64Go, comme d’habitude extensible grâce à une MicroSD. Un stockage embarqué plutôt confortable pour tous amateurs d’applications, photographes et vidéastes en herbe.

Une autre caractéristique fort utile à ceux qui ont tendance à faire tomber leur téléphone dans des endroits improbables, la certification IP68, autrement dit l’étanchéité à l’eau.

Selfieurs, selfieuses (invention d’un nouveau mot bonjour), et photographes en tous genres, ce paragraphe vous est destiné quoi que si vous avez connu le Galaxy S7, et bien sachez qu’il n’y aura pas de nouveauté ou très peu. Élu meilleur appareil photo pour smartphone, les S8 et S8+ se servent du même que leurs prédécesseurs, soit un appareil photo arrière de 12 mégapixels en Dual Pixel, ce qui permet une mise au point de 100% des pixels, avec une ouverture focale en 1/7. Les amateurs de selfies trouveront mieux leur bonheur sur ce nouveau modèle, grâce à une caméra frontale de 8 mégapixels (et toujours une ouverture à 1/7). De plus, les deux objectifs sont doté d’un stabilisateur optique, adieu les photos floues qu’il faut reprendre 50 fois avant d’en avoir une correcte.

IMG_20170405_142031.jpg

5. Accessoires fournis et optionnels

Sans pouvoir vous faire un unboxing complet des bêtes, je peux néanmoins vous parler des accessoires fournis et bien utiles à leur achat. Outre l’indispensable chargeur, Samsung inclut également des adaptateurs qui se verront être très pratiques. En effet, on appréciera la présence d’un adaptateur USB-C (la nouvelle norme de recharge des smartphones)/USB qui permet le Smart Switch, autrement dit la possibilité de transférer nos précieuses données d’un téléphone à un autre (quelque soit la marque de votre ancien équipement mobile) ainsi qu’un dongle USB-C/micro USB (on aura plus souvent un câble micro USB sous la main qu’un USB-C, petite dédicace à ceux qui perdent/oublient leur câble d’origine).

cof

Côté son, Samsung s’est payé AKG. Cela ne vous dit rien? Et si je vous dis Harman Kardon? Ah, là ça vous parle un peu plus. Donc, pour les écouteurs, le monstre asiatique « offre » (à 99€ la paire, on s’imagine qu’ils sont inclus dans le prix faramineux du téléphone) une paire d’AKG. La curiosité m’ayant emportée, j’ai demandé à tester leur qualité sonore. Sur le coup, un peu déçue par la qualité un peu trop aiguë, moi qui suis amatrice de basses, je me suis tournée vers la présence salvatrice de l’équaliseur installé d’origine dans le téléphone.

Mais le meilleur reste à venir pour accessoiriser bête. Samsung a annoncé la sortie prochaine d’un tout nouveau chargeur sans fil, admettons ainsi que d’un nouveau Gear VR et sa manette, un peu plus intéressant pour les friands de réalité virtuelle. Le meilleur accessoire à venir pour cette nouvelle gamme de smartphones est sans aucun doute, la station DEX. Pour des visuels pris sur le vif, je vous redirige vers les plus gros blogueurs ayant participé à la soirée de présentation organisée par la marque. La station DEX, kézako? C’est ni plus ni moins qu’un dock, une station permettant de transformer votre Galaxy S8 en ordinateur de bureau. Un écran, la station DEX et le tour est jouer, votre smartphone s’est transformer en ordinateur. D’ailleurs, notre formateur en herbe a bien insisté sur le fait que chez Samsung, il était d’une simplicité d’utiliser les fonctionnalités de traitement de textes grâce à l’installation d’origine et sans licence nécessaire de Microsoft Office sur leurs nouveaux portables. Voilà, j’ai relayé l’information. Pour l’heure, la station DEX n’est prévu pour nous que pour la période juillet/août de cette année au prix de 149€, il faudra donc encore un peu de patience.

IMG_20170405_134502.jpg

Les Galaxy S8 et S8+ font rêver, avec leurs écrans incurvés de toute beauté et leur surpuissance, malheureusement comme tout téléphone haut de gamme, il faudra en payer le prix quitte à vendre un rein. A respectivement 809 et 909 euros, avoir un Galaxy S8 dans les mains ne restera que dans le domaine de la trifouille rapide en exposition en magasin. En tout cas, j’ai profité de chaque minute passée avec cette petite merveille de technologie dans les mains, quitte à passer pour la plus grosse geek du rayon, j’assume pleinement ce statut qui m’a permis de m’émerveiller devant un si « petit » objet.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s